navigation

Make your job ! 28 mars, 2010

Posté par toto112 dans : Football , 1 commentaire

Parler des matchs de foot auxquels j’ai pu assister ou que j’ai eu l’occasion de voir à la TV sera un thème d’article récurrent dans ce blog. Avant toute chose sachez qu’il ne sera nullement ici question de compte rendu du match, ni même de noter individuellement chaque joueur. Voyez plutôt ce billet comme un fourre-tout de mes impressions. En échange je vous promets de rester le plus objectif possible… dans la mesure de mes possibilités s’entend !

 

Et l’on commence avec le match décalé (deux fois !) de la 30e journée de Ligue 1 : Olympique Lyonnais – Grenoble Foot 38.

Peu de monde dans les virages (mais des tribunes bien remplies et un peu plus de 32 000 personnes dans le stade), une pluie fine mais du soleil, un adversaire dernier du championnat… il était clair que l’excitation n’était pas au comble hier soir à Gerland. Mais ce match revêtait pourtant une importance particulière. A mon sens l’on rentre dans le sprint final de la saison, les trophées commencent à arriver (cf. coupe de la Ligue), il reste moins peu de matchs en championnat et la Ligue des Champions nous proposera à partir de cette semaine son « cercle des huit »version 2010.

Il fallait donc faire le boulot hier, prendre ces fameux trois points, et dans le même temps rassurer les supporters (et se rassurer ?) avant le duel fratricide de mardi soir. Alors contrat rempli ?

La caractéristique lyonnaise de 2010 est de ne jouer que par intermittence et plus précisément une mi-temps sur deux. Hier soir c’était encore le cas… mais de manière un peu moins prononcée. Pas d’emballement s’il vous plaît, ce n’était que Grenoble en face, mais la 1ère mi-temps n’était pas misérable comme l’on a pu en voir à Boulogne par exemple. On a pu voir quelques tentatives collectives de jeu au sol intéressantes, des combinaisons parfois trop poussées (« mais tu vas frapper au but bordel ! » ) mais l’impact dans le geste final n’y était pas.

Il faut aussi dire que la composition d’équipe ne prêtait pas à une fièvre offensive non plus… Puel avait choisi un milieu Toulalan/Makoun/Gonalons pas très attrayant (les deux derniers jouant certes assez haut) et le seul Gomis en pointe. Sur les côtés, Bastos de retour de blessure et Ederson de retour du monde des morts (ou pas). Pour pallier à un potentiel déficit dans l’animation offensive, Réveillère et Cissokho se devaient de jouer très haut dans leurs couloirs respectifs. Au final peu d’occasions tranchantes et des sifflets pour la rentrée au vestiaire.

La 2e période fut un cran au-dessus avec une ouverture du score très tôt de Bastos, qui jusque là faisait un match correct. Gomis lui a montré qu’il pouvait courir vite quand il voulait et Toulalan se voyait applaudir par tout Gerland par son implication sur le terrain.

Mais ce sont surtout les rentrées de Delgado, Lisandro et Pjanic qui ont donné du « peps » à cette équipe lyonnaise. Le milieu argentin est en grande forme et cela s’est confirmé face aux isérois. Nul doute que les trois entrants seront titulaires mardi, tout comme Kallström d’ailleurs, qui s’est échauffé mais s’en est finalement retourné sur le banc de touche.

Du côté de Grenoble il est clair que le niveau était bien celui d’une équipe de Ligue 2… qui aurait (encore !) pu nous prendre des points en fin de match sans la vigilance de Lloris et ce deuxième but marqué tardivement. Mais le pressing des isérois était bien trop timide hier soir pour que la pression fasse craquer une défense où Cissokho était semble-t-il peu concerné. Le latéral gauche préfère les grands matchs… et cela se voit un peu trop !

Hier soir à Gerland, l’Ol a donc assuré sur le plan du résultat (une victoire par deux buts d’écart et aucun but encaissé). Sur la manière, le bilan est plus mitigé avec une prestation d’ensemble d’un niveau correct mais à mettre en perspective avec le niveau de l’adversaire et le roulement opéré dans le secteur offensif.

Pas si mal finalement ! 1471.gif

23522.jpg

CDS FONDATION |
le blog de Nataya |
le pressoir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | icirachel
| L'INFREP à L'Aigle...
| Bienvenue au poulailler